Comprendre le fonctionnement des clignotants pour mieux les réparer/modifier

Avatar de l’utilisateur
SuperPoule
Classe Mondiale
Messages : 1760
Inscription : 13 janvier 2015, 11:47
Prénom : Mickaël
Localisation : 38 - Grenoble

Comprendre le fonctionnement des clignotants pour mieux les réparer/modifier

Message par SuperPoule » 13 octobre 2018, 13:42

Salutation :hello:

Avec l'accord de son créateur, Mr SergioGaby du forum MT09, je mets ici son topic d'explication sur le fonctionnement des clignotants. Evidemment adapté pour les CP2 sauf les images, qui sont pour le CP3. Mais cela ne change pas grand chose ;-)

On part sur un bon pavé, très bien fait :pausecaffé: C'est parti, à toi Sergio !

Comme je n’ai pas voulu refaire les dessins (ah la feignasse ! :siffle: ), le fusible général sur les dessins est de 50A alors que sur vos MT07, il est de 30A.

Pour faire fonctionner ce bazar (les cligno), y’a des fils de partout, des boutons, des fusibles, éventuellement des résistances et le comble sur une moto nippone : une centrale ! Boum :bombe: :atomique:
Je vous propose d’en savoir un peu plus en quelques minutes (aller, ¼ d’heure) à la lecture de ce topic, sans connaissances accrues obligatoires.

On va partir de quelques notions de base sans schémas compliqués mais quelques dessins. Sur les dessins, les fils représentés en rouge ont du 12 volts et les bleu n’en ont pas. Si une ampoule (ou une LED) est entre un fil rouge et un fil bleu, elle s’allume. Vous l’aurez compris : si elle est entre 2 fils bleu, elle reste éteinte.
Pour une question de lisibilité, je ne mettrais que des miniatures des dessins. Cliquez dessus pour les voir en grands si besoin (ils vont petit à petit se compliquer)… :hurt3:

Pour les puristes, ne vous étonnez pas si je mets par exemple une diode sans résistance en série, c’est pour simplifier la compréhension, les ingénieurs de Yam font pareil. Par contre, si vous avez des remarques constructives, je suis preneur afin de mieux aider nos amis qui n’ont aucune notion d’élec.
Image

Allez c’est parti ! :pompom:
Une « ampoule » aux 4 coins de la moto et une batterie pour alimenter tous ça :
Image
Elles sont toutes allumées. Moi je veux pouvoir tourner à droite, à gauche voire même tourner tout droit. Ok, alors il suffit de rajouter le bouton de commande des clignotants (celui du commodo gauche) :
Image
Et voilà, on vient d’inventer l’indicateur de changement de direction qui permet de prévenir quand on va à gauche, à droite et tout droit ! Bon, ceux qui suivent s’apercevront qu’ils ne clignotent pas, nos clignotants (bravo, tu veux une médaille ?). Mais ils sont là et avant de les faire clignoter, on va d’abord rajouter 2 ou 3 trucs importants qui manquent pour l’instant.

Le fusible (the fuse in English) :
Grosso merdo, 4 ampoules de clignotants de 21 Watts chacune ça nous fait… 84W si je ne m’amuse.
Comme chacun sait que P=UI, U=RI , etc (je ne vous parle pas des forces électromotrices U=e-RI, des coeffs « Fi » en courant alternatif et autres amabilités du même acabit, non pas parce que j’ai pitié de vous, mais parce que j’avoue ne plus trop me rappeler)… De toutes façons, ce n’est pas le sujet et comme disait Coluche « moi ça m’arrange » ! :ange:
Ceux qui ne savent pas peuvent cliquer sur l’image ci-dessous, les autres peuvent allégrement la sauter.
Image

Bon donc tout ça pour dire qu’on allait calculer le calibre du fusible à utiliser.
Allez, 4 clignos de 21W, environ 85W sous 12V P=UI soit 85=12*i donc i= 85/12= 7 A.
Allez je triche et je vais voir sur le schéma et je vois qu’ils ont bien mis un 7,5 A. C’est le fusible N°9 (pour les ABS, N°7 pour les sans ABS) sur le schéma et ils l’appellent « Fusible des feux de stationnement » . Bon pourquoi pas, surtout que les « warnings » sont le seul truc qui est alimenté quand on met la clé sur « parking »…
On le met ce fusible et tant qu’on y est, on rajoute aussi le fusible général de 30 A qui protège une grande partie du reste de la bécane.

Ben d’ailleurs pourquoi mettre un fusible 7,5 A alors qu’on a déjà un 30 A ? Bonne question !
Si on a un souci sur un des clignotants ou leurs câbles etc, on risque de faire un court-circuit entre l’alimentation du circuit clignotants et la masse (le pôle – de la batterie est relié au châssis de la moto). En faisant court-circuit, on met le +12V à la masse (donc directement au moins de la batterie) avec seulement une mini mais vraiment mini résistance de contact. Si on prend par exemple 0,1 Ohm de résistance de contact, on a U=RI 12=0,1*i et i=12/0,1=120 A. De quoi faire littéralement fondre un câble gros comme... le pouce ! :| D’où l’intérêt du fusible qui est, vous allez le voir, double.
Le fusible des clignotants qui est calibré à 7,5 A pour le fonctionnement normal des clignotants va cramer avant le fusible général de 30A car comme d’habitude, c’est toujours les plus petits qui trinquent, mais là ça nous arrange bien => On a un souci sur le circuit clignotant et c’est le fusible clignotant qui pète. On peut quand même rentrer à la maison car le reste de la moto fonctionne. Elle est pas belle la vie ? :frime1:
Dessin ci-dessous avec les fusibles :
Image

Bon c’est bien tout ça mais mes clignotants ne clignotent toujours pas et surtout, ils fonctionnent même quand le contact n’est pas mis et que vous avez la clé de la moto dans la poche. Ok, on se penche sur le Neiman. Comme vous le savez, le Neiman peut faire fonctionner les clignos dans 2 positions différentes:
  • 1 - Quand on met le contact pour démarrer la moto
  • 2 - Quand on coupe le contact, qu’on met le blocage de direction et qu’on continue à tourner pour se mettre en positon parking.
Voici le schéma, pardon, le dessin (j’avais dit « pas de schémas » :hurt4: ) avec les contacts du Neiman et la commande clignos à droite:
Image

Ca va ? Pas trop mal à la tête ? Alors on revient au début :hurt2:

On va faire s’allumer les 4 clignos comme sur le premier dessin mais cette fois en intégrant la commande de Warnings :
Image
Allez, courage, une dernière touche avant de parler de Fukushima :atomique: , pardon, de la centrale. On va mettre les témoins de clignotants du compteur.
Image
Et voilà, on a un système de clignotants / warnings complet, piloté par le Neiman, commandé par les inters clignos et warning des commodos et protégés par des fusibles.
Manque plus qu’à les faire clignoter maintenant car jusqu’à présent c’est du tout ou rien. Et c’est là qu’on rajoute enfin la centrale nucléaire de Fukushima, pardon de Klinyotan. En fait, ça n’a rien d’une usine à gaz et se résume au fonctionnement d’un simple interrupteur qui basculerait tout seul de On à Off à ON, etc…
Et la centrale on la met là :
Image
On est bien d’accord. Si on trouve quelqu’un pour actionner l’inter « Fukushima » sans arrêt, on va bien faire clignoter les clignotants suivant la position de la commande clignotant (droite, gauche) ou de la commande warning.
Y’a pas de sous métiers, mais plutôt que de trouver quelqu’un de suffisamment petit et patient pour rentrer dans un boitier, il suffirait d’utiliser un bilame inventé 2 siècles plus tôt. C’est ce qu’il y avait, je crois, sur les clignotants des premières BAR.
Le bilame c’est quoi ? Une lamelle faite de deux métaux différents qui n’ont pas la même dilatation.
Image

Allez, on le met dans le dessin :
Image

Là ça devient intéressant ! :miam: On comprend bien que la fréquence de clignotement du système est directement liée à l’échauffement du bilame et donc du courant qui le traverse. Il faut donc que le bilame soit calibré en fonction du courant absorbé par les 2 ampoules droites ou gauches. La consommation de courant des voyant témoins étant négligeable. Si une ampoule grille, on aura moins de consommation et l’ampoule restante sera allumée plus longtemps… En même temps ça nous préviens qu’il y a un souci…
Ca c’était avant, du temps du bilame… d’ailleurs à cette époque là on n’avait pas encore eu l’idée de faire des « Warnings », tant mieux parce que du coup avec 4 ampoules allumées à la fois au lieu de 2, on aurait eu un sapin de Noël.
Depuis bien longtemps maintenant on a remplacé ça par de l’électronique. Il existe différents types de boitiers, dont certains n’ont que 2 cosses et qu’on peut brancher exactement comme le bilame. D’autres nécessitent une masse (un « moins ») et ont 3 cosses, etc, etc pour 4 cosses ou plus.
Il n’en reste pas moins que la plupart des centrales clignotantes ont une fréquence de fonctionnement qui est elle aussi directement dépendante de la consommation de courant, mais le phénomène est inversé (clignotement plus rapide si ampoule grillée). Elles sont donc « calculées » pour une consommation de courant donnée à part les « Load-independent » qui ont parfois plus de fils à brancher ce qui n’est pas « plug and play » sur nos MT avec centrale d’origine à 2 cosses. Souvent on en trouve à 3 cosses et il suffit de brancher la masse en plus par rapport au montage d‘origine.

Remplacement des clignotants classiques par des clignotants à LED :
Les clignotants à LED consomment beaucoup moins que les classiques avec ampoules de 21 W et on a des petites surprises en forme de sapin de Noël.
Pour palier à ça, il existe 2 solutions :
  • 1/ Rajouter des résistances :
Rajouter des résistances en parallèle (à côté) des Leds avec au moins 1 des 2 clignotants de chaque côté de manière au revenir à un niveau de consommation de courant que la centrale sait gérer.
Image
Si on fait ça, ça marche très bien mais c’est dommage de devoir artificiellement augmenter la consommation des clignos LED qui ont baissé par rapport aux ampoules d’avant. D’autant que cette consommation est purement et simplement gaspillée. Ceci à plus forte raison quand on habite en banlieue d’une grande ville et qu’on passe son temps matin et soir à remonter les files avec les warnings en route… Votre batterie ne vous dit pas merci... :hurt1:
  • 2/ Changer la centrale :
Pour le même prix des résistances, voire même moins cher, on peut trouver une centrale adaptée aux Leds qui saura les faire fonctionner tout en consommant moins. Ca c’est bien !
Ceci dit faut bien choisir car même certains revendeurs ne garantissent pas le bon fonctionnement sans résistances pour des centrales « compatibles BusCan » censées fonctionner…
Il en existe des très chères (tout est relatif) comme les Kellermann R2 made in Germany dont le fonctionnement et la qualité ne font aucun doute (voir sur le Fofo MT09). D’ailleurs si les 2 fils gris ne servent pas, pourquoi ne pas prendre la R1…
Il en existe d’autres faites en Chine ou ailleurs 10 ou 20 fois moins chères, mais… contre toute attente, elles peuvent éventuellement fonctionner, un certain temps au moins. A vous de voir !
Pour le montage sur votre CP2, on en parle ici ;-)

Maintenant que vous avez changé vos clignos et votre centrale, vous pouvez par acquis de conscience changer le fusible 7,5 A par un 2,5 qui doit largement faire l’affaire.

Tableau de dépannage.
Allez, dernier sujet, le tableau de dépannage. Il est entendu qu’on parle bien d’une installation d’origine ou d’une transformation à LEDs qui a ensuite bien fonctionné pendant un certains temps.
Evidemment, tout le reste des circuits de la moto fonctionnent et vous avez un pb sur les clignos uniquement.
  • 1/ Rien ne fonctionne.
Pas de clignos à droite, ni à gauche, et pas de feux de détresse.
Check1 : Couper et remettre le contact (on sait que le Neiman est … capricieux).
Check2 : Passer le Neiman en position Parking. Si OK en parking et plus jamais en contact, vous allez casser la tirelire ! Neiman HS, pour l’instant à priori pas de cas recensés sur les 2 fofo.
Check 3 : Vérifier le fusible clignotant (appelé fusible de feux de stationnement) 7,5 A N°9 sous la selle.
Image
Check 4 : Vérifier que vous avez du 12V à l’entrée de la centrale.
Si non : vous avez un faux contact entre le Neiman et le fusible et la centrale.
Si oui, vous avez un faux contact entre la centrale et les inters de clignos et de warnings.
  • 2/ Les clignos ne fonctionnent pas mais les warnings oui.
Vous avez un faux contact entre la sortie de centrale et l’inter des clignotants (et les fils de sorties associés).
  • 3/ Les warnings ne fonctionnent pas mais les clignos oui.
C’est le contraire : faux contact entre la sortie de centrale et l’inter des warning (et les fils de sorties associés).
  • 4/ Clignotement rapide en mode clignotants.
Check : Essayer de mettre les warnings, avec 4 ou 3 sources lumineuses on consomme plus et ça devrait rentrer dans l’ordre.
Si OK, un des feux ne fonctionne pas. Changer l’ampoule incriminée ou repérer si un cligno LED ne s’allume pas.
Si LED ne s’allume pas, essayer de l’alimenter en direct depuis la batterie. Si OK, vous avez un faux contact entre la sortie inter clignotant et le feu en question. Si non, vous avez soit un pb de masse en votre led et le moins de la batterie, soit votre feu LED+ est mort suite à trop d’humidité…

Voilà, bon courage à tous,
Sergio.
PS : Ci-dessous, le vrai schéma du manuel épuré où l'on ne voit que la partie des clignotants. Ça fait moins mal aux yeux que le schéma complet du manuel.
Image

Fin de transmission. Vous pouvez remercier Sergio pour ce pavé. Je n'y suis pour rien :langue1:

Pour les question techniques de montage ou autre, il y a le Tuto adéquat ;-)

Répondre

Revenir à « Vos tutos »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité